US Open: "Je vais tout donner sur le court" annonce Murray

Adversaire désigné de Roger Federer (no 1) en demi-finale, Andy Murray disputera mercredi son huitième quart de finale majeur consécutif.
06 août 2015, 10:58
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Promis à un déluge de services gagnants dans son 8e de finale, Andy Murray a prouvé une nouvelle fois qu'il était bien l'un des meilleurs relanceurs de la planète.

Andy Murray (no 3) s'est pleinement rassuré en dominant aisément Milos Raonic (no 15) en 8e de finale de l'US Open.

L'Ecossais, qui avait souffert pendant 3h53' sous un soleil de plomb pour prendre la mesure de Feliciano Lopez (no 30) samedi au 3e tour, s'est imposé 6-4 6-4 6-2 lundi soir face au Canadien.
 
"Je suis heureux d'être devenu plus constant en Grand Chelem. C'est dans ces tournois que je joue désormais mon meilleur tennis. J'espère que cela va continuer", soulignait le Britannique, qui n'a plus été battu avant ce stade de la compétition depuis une défaite subie face à Stanislas Wawrinka au 3e tour à New York en 2010.
 
"Tout donner sur le court"
 
"Cela n'a rien de facile de se qualifier huit fois d'affilée pour les quarts de finale en Grand Chelem. Roger en est à 34 de suite, et c'est vraiment un record incroyable", lâchait le finaliste de l'US Open 2008, qui partira largement favori mercredi face à Marin Cilic (no 12).
 
Il a remporté six des sept duels livrés face au Croate, qui n'a jamais figuré dans le dernier carré d'un tournoi majeur.
 
Le champion olympique 2012 concédait par ailleurs ne plus se sentir très frais sur le plan mental. "De nombreux joueurs se réjouissent de pouvoir s'accorder une pause après ce tournoi, expliquait-il.
 
Mais c'est le dernier Grand Chelem de l'année. Je n'ai plus que six sets à remporter pour m'offrir une chance de remporter le titre. Je vais tout donner sur le court."
 
Impressionnant à la relance
 
Promis à un déluge de services gagnants dans son 8e de finale, Andy Murray a prouvé une nouvelle fois qu'il était bien l'un des meilleurs relanceurs de la planète.
 
Milos Raonic (1m96, 90 kg) n'a armé que 14 aces, alors qu'il en avait réussi 89 dans ses trois matches précédents, et n'a remporté que 70 % des points disputés derrière sa première balle.
 
"Je suis très rapidement parvenu à lire son service. J'ai aussi réussi à le faire beaucoup bouger", se réjouissait Andy Murray, qui signait le break à quatre reprises dans une session de nuit qui se concluait juste avant le retour de la pluie.
 
"Cela me donne confiance dans l'optique de la suite du tournoi, d'autant plus que je n'étais pas rassuré après mon 3e tour."