Avions de combat: le Conseil fédéral a tranché en faveur du F-35 américain

Parmi les modèles évalués, c'est le jet furtif F-35 américain qui a gagné la course dans le choix des futurs avions de chasse achetés par la Suisse. La ministre de la Défense Viola Amherd l'a annoncé ce mercredi en conférence de presse à Berne.
30 juin 2021, 16:00
/ Màj. le 30 juin 2021 à 16:49
Le jet furtif F-35 américain a remporté la mise.

Les futurs avions de combat des forces aériennes suisses devraient être américains. Le Conseil fédéral a tranché mercredi en faveur des F-35A du constructeur Lockheed Martin.

Le Conseil fédéral propose au Parlement l'acquisition de 36 de ces jets pour remplacer les 26 F-5 Tiger et les 30 F/A-18 vieillissants de l'armée. Il a en outre porté son choix sur cinq unités de feu Patriot produites par l’entreprise américaine Raytheon pour la défense sol-air de longue portée.

Le F-35 a largement dépassé les trois autres avions de chasse en lice - le Rafale du français Dassault, l'Eurofighter de l'européen Airbus et le Super Hornet de l'américain Boeing - lors de l'évaluation effectuée au printemps 2019. Il présente le meilleur rapport qualité-prix et est le mieux adapté pour protéger la population suisse, estime le gouvernement.

 

Lors des tests, le F-35A s'est à chaque fois détaché en affichant l’utilité globale la plus élevée. Il a obtenu 336 points, soit le score le plus élevé, loin devant ses concurrents.

Trois critères sur quatre

L'avion américain affiche aussi le meilleur résultat pour trois des quatre critères principaux: efficacité, support du produit et coopération. Il n'obtient pas le meilleur score dans le domaine des affaires compensatoires directes pour l'instant. Les Américains devront néanmoins compenser 60% de la valeur de la commande au plus tard quatre ans après la dernière livraison.

Le F-35A est aussi de près de 2 milliards de francs meilleur marché que ses concurrents. Le coût serait de 5,068 milliards de francs selon les offres de février 2021. Il se situe donc dans l'enveloppe de 6 milliards de francs que les Suisses ont acceptée en septembre dernier, rappelle le Conseil fédéral. Même avec le renchérissement, le cadre sera respecté.

Les coûts d'exploitation du F-35A sont aussi plus avantageux que ceux des autres avions. Ils se montent à 15,5 milliards de francs sur 30 ans.