Berne: abus sexuels d'adolescents sur internet

Un homme de 47 ans domicilié dans l'Oberland bernois est accusé d'harcèlement sexuel, d'activités sexuelles avec des enfants et ainsi que du chantage. Le Ministère public a fait état de 44 victimes. Se faisant passer pour une fille, il faisait se déshabiller des adolescents qu'il filmait par webcam.
07 août 2015, 10:57
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le cas a été découvert en 2009, il s'agit de la plus importante affaire de pédophilie sur internet dans le canton de Berne.

Une affaire d'abus sexuels via les réseaux sociaux a été découverte dans le canton de Berne. Un homme est accusé de harcèlement sexuel, d'activités sexuelles avec des enfants ainsi que de chantage. Le Ministère public a fait état mardi de 44 victimes.

L'auteur présumé de ces actes est un homme âgé de 47 ans domicilié dans l'Oberland bernois. Les victimes étaient essentiellement des garçons âgés entre 15 et 17 ans. L'accusé, qui a des antécédents judiciaires, reconnaît en partie les faits. Il n'assumait aucune fonction pédagogique.

Chantage

L'enquête a montré que cet homme se faisait passer depuis 2009 pour une jeune fille sur un réseau social et cherchait de cette façon à entrer en contact avec des garçons. Il leur envoyait du matériel à caractère pornographique de la soi-disant fille qu'il prétendait être, matériel qu'il s'était sans doute procuré sur Internet.

Avec ce stratagème, il est parvenu à ce que les garçons se dénudent devant leur webcam, des scènes qu'il filmait ensuite. Certaines de ses victimes ont été contraintes à se livrer à d'autres gestes. Dans de nombreux cas, il les menaçait en effet de faire parvenir les images à l'école, sur le lieu d'apprentissage ou aux parents.

Crainte des victimes

Les investigations ont débuté en août 2011. Une personne anonyme avait déclaré à la police cantonale bernoise avoir rendez-vous le jour-même avec un homme "vraisemblablement pédophile" près d'une école. Les patrouilles dépêchées sur place ont pu constater la présence d'un suspect mais la victime ne s'y trouvait pas.

La police a alors dû retrouver et interroger l'informateur anonyme. Durant la même période, elle avait reçu un autre appel qui a permis de conclure qu'il s'agissait du même auteur. Peu après, le prévenu a pu être appréhendé et mis en détention préventive. L'analyse des données saisies a permis de retrouver d'autres victimes.

L'homme a pu agir pendant près de deux ans avant qu'un adolescent ne s'annonce à la police. La plupart des victimes ne voulaient pas risquer d'être une deuxième fois victimes en raison de la publication éventuelle d'images pénibles.

Danger d'Internet

Ce cas montre les nombreux risques de l'utilisation d'Internet par des enfants et des adolescents, a mis en garde le Ministère public bernois. La justice a qualifié d'exceptionnelles l'envergure et la durée des activités délictueuses du prévenu.