Réservé aux abonnés

Des boîtes à sexe en Romandie?

Les autorités zurichoises se disent satisfaites de la première nuit d'ouverture de leurs "sexeboxes". D'autres villes suivent l'expérience de près.
07 août 2015, 11:43
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_7320681.jpg

L'inauguration, lundi, de garages réservés aux prostituées à Zurich n'a pas laissé les villes romandes indifférentes. S'il est trop tôt pour tirer un bilan, les autorités zurichoises se disent satisfaites de la première nuit d'ouverture. Une trentaine de travailleuses du sexe ont offert leurs services et les clients étaient au rendez-vous. Ces "boîtes à sexe" ont été installées dans la zone industrielle pour libérer les trottoirs du Sihlquai, au centre-ville, désormais interdits à la prostitution.

Censés la canaliser, les "sexeboxes" s'inspirent du modèle du drive-in. Des clients arrivent au...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an