Réservé aux abonnés

Doris Leuthard était la magie de la formule

18 déc. 2018, 00:01
/ Màj. le 18 déc. 2018 à 00:01
DATA_ART_12571736

Dans quelques jours, Doris Leuthard quittera Berne et la politique, mais son parfum continuera à flotter longtemps encore dans les couloirs du Palais fédéral, tant la démocrate-chrétienne restera une figure marquantes de la politique suisse de ce début de XXIe siècle.

L’Argovienne s’appuie sur un bilan plus qu’honorable, après douze ans au gouvernement. Elle a mis en avant, hier, l’ouverture du tunnel ferroviaire de base du Gothard, la décision en faveur d’un second tube routier dans ce même col, la mise en place de deux fonds pour le rail et la route, la révision de l’aménagement du territoire...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois