Elections zurichoises: Martin Graf perd sa place au profit du PDC

Il n'y a plus de Verts au gouvernement zurichois. Martin Graf n'a pas été réélu, tandis que Silvia Steiner (PDC) et Jacqueline Fehr (PS) ont fait leur entrée au Conseil d'Etat.
07 août 2015, 15:17
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Martin Graf (Verts) a perdu sa place de ministre au gouvernement zurichois.

Quatre ans après être entré au gouvernement, Martin Graf a perdu dimanche son siège gouvernemental. Les citoyens zurichois ne l'ont pas réélu. Avec 109'625 voix, le Vert ne fait pas partie des sept élus et manque la majorité absolue.

Quatre sortants en tête

Les électeurs ont en revanche confirmé les quatre autres ministres sortants qui se représentaient. Thomas Heiniger (PLR) termine en tête avec 150'557 voix. Il devance Mario Fehr (PS/146'307 voix), Ernst Stocker (UDC/145'205) et Markus Kägi (UDC/136'563).

Le PDC fait son retour au gouvernement après en avoir été éjecté en 2011 par le Vert Martin Graf. La démocrate-chrétienne Silvia Steiner réalise même une brillante élection à la cinquième place avec 118'477 suffrages.

Le PLR a, pour sa part, réussi à défendre son second siège au Conseil d'Etat. Sa candidate Carmen Walker Späh a bouclé la course en sixième position avec 116'058 voix. Elle succède donc à Ursula Gut (PLR), qui ne briguait pas de nouveau mandat.

Jacqueline Fehr septième

Egalement élue, la conseillère nationale Jacqueline Fehr défend le second siège socialiste à l'exécutif en terminant à la septième place avec 115'618 voix. Elle entre donc au gouvernement zurichois un peu plus de quatre ans après avoir échoué dans l'élection au Conseil fédéral face à Simonetta Sommaruga. La vice-présidente du PS suisse succède ainsi à Regula Aeppli (PS) qui ne se représentait pas.

Neuvième, le candidat de la gauche alternative (AL) Markus Bischoff obtient 67'103 voix. L'évangélique Nik Gugger (42'623) et le bourgeois-démocrate Marcel Lenggenhager (42'443) suivent loin derrière. Le candidat "exotique" Dani Schafroth (sans parti) ferme la marche avec 9625 voix. Le taux de participation a atteint un niveau historiquement bas: 31,29%.