Réservé aux abonnés

Freiner le péril des épidémies animales

Le Conseil fédéral insiste sur la prévention pour appuyer la révision de la loi sur les épizooties. Question vaccination, "rien ne change".
06 août 2015, 14:55
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6495102.jpg

"Le 25 novembre, on vote. Et comme c'est le cas pour chaque scrutin, c'est important." Johann Schneider-Ammann avait de la peine à retenir l'attention d'une poignée de journalistes hier, en entrant dans l'arène pour défendre la modification de la loi sur les épizooties.

Le Conseil fédéral et le parlement recommandent de l'accepter. Seul un comité référendaire composé de naturopathes ou de paysans bio, surtout alémaniques, s'y oppose. Résultat: le peuple est appelé aux urnes pour trancher. Et puisque le triple référendum sur les accords fiscaux n'a pas abouti, ce sera l'unique objet du vote. ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an