Grisons: pas de limite d'alcoolémie pour les chasseurs

Boire ou chasser, il ne sera pas nécessaire de choisir pour les chasseurs des Grisons. Le Parlement cantonal a décidé de rejeter une proposition demandant de limiter le taux d'alcool à 0,5 pour mille, comme cela se fait pour les conducteurs.
18 oct. 2016, 18:10
/ Màj. le 18 oct. 2016 à 18:15
Les chasseurs ne devront pas souffler dans le ballon dans les Grisons.

Les chasseurs grisons pourront continuer de boire ce qu'ils veulent en toute quiétude. Le Grand Conseil a rejeté mardi une proposition de l'exécutif qui entendait limiter leur taux d'alcool dans le sang à 0,5 pour mille, comme pour les conducteurs.

Lundi, les députés étaient pourtant entrés en matière sur la proposition de révision de la loi sur la chasse présentée par le Conseil d'Etat. Le canton aurait été le premier de Suisse à introduire une limite d'alcoolémie chez les chasseurs. Mardi, le projet a été balayé par 85 voix contre 26.

Une minorité de la commission ad hoc avait vivement protesté contre la proposition. Jusqu'ici, aucun accident de chasse n'a été enregistré en raison d'un abus d'alcool, a fait valoir son porte-parole. "Les chasseurs grisons n'ont pas de problème d'alcool", a-t-il ajouté.

Initiative lancée

Le conseiller d'Etat Mario Cavigelli défendait une limite similaire à celle en vigueur pour les conducteurs, mais assortie de sanctions nettement moindres, soit une seule amende et un retrait du permis de chasse avec sursis.

Les débats sur la chasse aux Grisons ne sont cependant pas définitivement enterrés. La population se prononcera en effet prochainement sur une initiative populaire intitulée "Pour une chasse éthique et compatible avec la nature".