Introduction d'une taxe allant jusqu'à 9 francs pour les privés reliés à une Step

Une commission parlementaire propose l'introduction d'une taxe pouvant s'élever jusqu'à neuf francs et visant les particuliers raccordés à une station d'épuration. Le produit de la taxe devrait financer l'élimination de micropolluants dans les eaux traitées.
07 août 2015, 12:01
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Une station d'épuration à Monthey.

Les Suisses raccordés à une station d'épuration devraient s'acquitter d'une taxe allant jusqu'à 9 francs par an pour éliminer les micropolluants dans les eaux usées. La commission de l'environnement du Conseil des Etats soutient à l'unanimité ce projet censé dégager 1,2 milliard sur 20 ans pour assainir une centaine de stations sur les 700 existantes.

Les médicaments, hormones ou biocides ne sont que très partiellement éliminés dans les stations d'épuration (STEP). Or même de très faibles concentrations sont néfastes pour les poissons et d'autres organismes aquatiques, a rappelé mercredi la commission dans un communiqué.

La commission n'a cependant pas voulu aller plus loin. Par 7 voix contre 2, elle a refusé une proposition visant à ce que la Confédération finance des mesures pour l'élimination des nitrates.