Réservé aux abonnés

La moitié des requérants dans la nature

31 déc. 2012, 00:01
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6691088.jpg

Près de la moitié des requérants d'asile qui doivent quitter la Suisse selon les règles de l'accord de Dublin disparaissent dans la nature, selon des chiffres de l'Office fédéral des migrations (ODM). Depuis le début 2009, les autorités sont ainsi sans nouvelles de près de 10 000 personnes.

En tout, de janvier 2009, date de l'entrée en vigueur de l'accord de Dublin, à novembre 2012, 23 250 décisions de renvoi ont été rendues exécutoires. Les requérants concernés auraient donc dû être renvoyés dans le pays européen où ils ont déposé leur première demande d'asile.

Mais, selon les chiffres de l...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois