La viande de cheval évoquée à Paris par M. Schneider-Ammann

Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann s'est entretenu vendredi soir avec le ministre français de l'agriculture Stéphane Le Foll en marge du Salon de l'agriculture à Paris. Une réforme durable des politiques agricoles et le scandale de la viande de cheval étaient au menu des discussions.
07 août 2015, 11:02
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Johann Schneider-Ammann préfère attendre la fin de l'enquête sur le dossier de la viande de cheval avant de tirer des conclusions définitives.

Un modèle agricole axé sur la qualité et la sécurité des denrées alimentaires, ainsi que sur la durabilité agro-écologique doit être renforcé, ont souligné les deux ministres. Les réformes en cours tant dans l'UE qu'en Suisse poursuivent des objectifs convergents, a indiqué samedi le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR) dans un communiqué.

Le sujet du scandale de la viande de cheval a également été abordé par les deux hommes. Johann Schneider-Ammann préfère attendre que toute la lumière soit faite sur ce dossier avant de tirer des conclusions définitives, a expliqué à l'ATS Erik Reumann, porte- parole du DEFR. Le ministre de l'économie juge toutefois ce scandale  «innaceptable».

Par ailleurs, les deux ministres ont réaffirmé leur engagement en faveur d'une protection efficace des indications géographiques pour les produits agricoles et les denrées alimentaires. Ils sont tombés d'accord sur la nécessité de renforcer l'action et la coordination dans les forums internationaux en faveur d'une agriculture durable et de l'efficience des ressources.

MM. Schneider-Ammann et Le Foll ont aussi fait le point sur les  dossiers d'ouverture des marchés et sur les perspectives de la  conférence ministérielle de l'OMC, qui se déroulera en décembre prochain à Bali.

Stand suisse inauguré

Cette rencontre ministérielle s'est déroulée à l'occasion du 50e Salon international de l'agriculture à Paris, une des foires agricoles les plus importantes au monde. Au terme de son entretien, M. Schneider-Ammann a inauguré le stand suisse en présence de  nombreux représentants suisses du monde politique et du secteur  agricole.

Les participants ont encore débattu au cours d'un séminaire visant à mieux commercialiser les produits agricoles suisses en France. Les débats ont porté sur les stratégies de vente actuelles, sur la collaboration avec des acteurs locaux et sur les enjeux à  venir.

Ils sont arrivés à la conclusion qu'il est indispensable de mettre en place une stratégie «qualité» forte et une réglementation «Swissness» crédible.