Réservé aux abonnés

Le droit à la vie familiale est en sursis

Le regroupement des familles est de plus en plus difficile en Suisse.
06 août 2015, 09:04
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6021030

Régulièrement chanté par les partis politiques, l'amour de la famille a pourtant des limites, qui suivent souvent le tracé des frontières. Faire venir un conjoint ou des enfants étrangers sur sol helvétique, même lorsque l'on est citoyen suisse, fait figure de casse-tête, de mission impossible. Les observatoires du droit d'asile et des étrangers ont présenté, hier à Berne, un rapport préoccupant sur l'accès au regroupement familial. Ils accusent les autorités de violations du droit à la vie familiale et de l'intérêt supérieur des enfants.

Le regroupement familial permet aux personnes ayant un ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois