Réservé aux abonnés

Les anciens conseillers fédéraux continueront de pantoufler en paix

Le Conseil des Etats rejette l'idée d'imposer un délai de carence aux anciens ministres avant qu'ils puissent intégrer un conseil d'administration.
07 août 2015, 13:26
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_7848208.jpg

Pantoufler pour un ancien conseiller fédéral, c'est l'inverse d'être un pantouflard et de profiter de sa pension tranquillement assis dans son fauteuil à admirer le feu dans la cheminée. Pantoufler se dit d'un fonctionnaire qui quitte le service de l'Etat pour rejoindre celui d'une entreprise privée.

Une action qui peut entraîner des soupçons. Et cela a été le cas lorsque Moritz Leuenberger, à peine retiré du Conseil fédéral en 2010, entrait au conseil d'administration d'Implenia, le plus grand groupe helvétique du secteur de la construction, qui reçoit de nombreux mandats de la Confédération...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an