Réservé aux abonnés

Les Forces motrices seraient favorables à une solution négociée à Mühleberg

Le président de la société exploitante de la centrale nucléaire favorable à cette option.
07 août 2015, 11:02
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6837184.jpg

Le président du conseil d'administration de FMB Energie SA et conseiller national PBD Urs Gasche verrait d'un bon oeil une solution négociée pour l'arrêt de la centrale nucléaire de Mühleberg (BE). Pour lui, il s'agit d'une voie intéressante et praticable.

De telles idées ont été évoquées au Conseil national, soit proposer aux exploitants de centrales une durée d'exploitation de 40 ans suivie d'une prolongation maximale de 15 ans au cours de laquelle ils décident eux-même de la date d'arrêt. Soulignant que la proposition ne vient pas de son parti, Urs Gasche y voit une chance, a-t-il indiqué,...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois