Réservé aux abonnés

Oskar Freysinger se la joue façon lascar

Le Valaisan délaisse un instant ses habits de politique pour endosser tous les déguisements d'un héros de roman résolument provoc' et rock'n'roll placé sous le signe de l'adolescence.
06 août 2015, 15:11
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6592555.jpg

Une réminiscence d'"Easy Rider", une bonne dose de Tom Waits, une grande goulée de rêve américain et surtout un joli grain de folie teen-ager. Il n'en faut pas beaucoup à Oskar Freysinger pour mitonner un petit roman picaresque, déjanté et un rien trash intitulé "Garce de vie"*. Ce bref "road-trip" ancré dans les Etats-Unis cumule les références musicales, cinématographiques, télévisuelles dans un copieux mille-feuille qui évite l'écoeurement en jouant résolument le côté farce tout en titillant la transgression à la Freysinger.

Ainsi, Van Cleef, son héros de papier, saute d'un building déguis...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois