Prévoyance vieillesse: retirer son 2ème pilier sous forme de capital ne devrait bientôt plus être possible

Les retraités ne devraient bientôt plus pouvoir retirer leur 2ème pilier sous forme de capital. Le Conseil des Etats l'a décidé mercredi pour réduire les abus. Ce changement ne concernera pas les indépendants.
31 mai 2017, 13:48
/ Màj. le 31 mai 2017 à 14:53
Un tiers des bénéficiaires des prestations complémentaires a auparavant retiré son avoir du 2e pilier. (illustration)

Les retraités ne devraient toucher leur 2e pilier que sous forme de rente. Le Conseil des Etats a adopté mercredi la réforme des prestations complémentaires. Il a fait une exception pour les indépendants et augmenté l'aide au loyer pour les plus pauvres.

Le nombre de prestations complémentaires (PC) a pratiquement doublé en quinze ans. La réforme, approuvée par 31 voix sans opposition, mais avec 12 abstentions, veut optimiser le système et éliminer des effets pervers. Plus de 300 millions d'économies sont attendues.

Eviter les risques

Le Conseil fédéral souhaite empêcher les retraités et les personnes qui se lancent en indépendant de retirer leur avoir du deuxième pilier sous forme de capital. Il y a un trop grand risque que l'argent disparaisse en cas de faillite et que les concernés dépendent ensuite des prestations complémentaires.

La majorité a accepté par 27 voix contre 14 cette restriction pour les retraités. Un tiers des bénéficiaires des prestations complémentaires a auparavant retiré son avoir du 2e pilier, a remarqué Pirmin Bischof (PDC/SO). Une partie du PLR, de l'UDC et du PDC s'y sont opposés, jugeant la décision "démesurée".

Les sénateurs ont par contre refusé par 32 voix contre 10 de pénaliser les indépendants. Ceux-ci doivent pouvoir retirer l'équivalent du montant qu'ils auraient épargné à 50 ans. Les personnes qui veulent acheter une maison pourraient quant à elles continuer d'utiliser leur deuxième pilier à cet effet.