Réservé aux abonnés

PS et PDC font valser les rentes

Le Conseil des Etats maintient son concept de prévoyance vieillesse. L’épilogue se jouera au Conseil national en mars prochain.
13 déc. 2016, 23:30 / Màj. le 14 déc. 2016 à 00:01
ZUR DEBATTE DER ALTERSVORSORGE 2020 DURCH DEN NATIONALRAT, STELLEN WIR IHNEN AM DIENSTAG, 13. DEZEMBER 2016, FOLGENDES ARCHIVBILD ZUR VERFUEGUNG - Eine aeltere Dame hoert sich am 14. Januar 2010 im Speisesaal der Altersresidenz Tertianum Huob in Pfaeffikon im Kanton Schwyz ein Klavierkonzert an. (KEYSTONE/Gaetan Bally) SCHWEIZ SESSION ALTERSVORSORGE 2020

La nécessité d’une réforme de la prévoyance vieillesse a beau être incontestée, les fronts sont figés comme jamais. Qui va céder? La question se pose avec toujours plus d’acuité au vu du bras de fer qui oppose d’un côté l’UDC et le PLR, de l’autre la gauche et le PDC. Hier, le Conseil des Etats n’a pas transigé. Sous l’impulsion conjointe du PDC et du PS, il a maintenu son concept qui prévoit de compenser la baisse de 6,8% à 6% du taux de conversion des avoirs du deuxième pilier par une augmentation de 70 francs de la rente AVS et un relèvement du plafond de la rente de couple de 150...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an