Réservé aux abonnés

Coronavirus: l’attrait pour les produits locaux perdure-t-il?

En mars dernier, les magasins alimentaires proposant du local ont vu leur clientèle grandir sous l’effet de la crise sanitaire. Le mouvement a-t-il perduré? Réponse avec les magasins appelés «en vrac» ou «zéro déchet».
02 févr. 2021, 05:00
Stefania Martino tient l’épicerie Il Bio Locale, à Rolle. Elle a gagné des clients grâce au semi-confinement et a réussi à en garder.

En mars 2020, les images étaient frappantes. Files d’attente devant les petits magasins proposant des produits locaux, achat directement à la ferme, des phénomènes qui ont fait partie d’un mouvement solidaire pour ces petits commerçants qui proposent, voire produisent, des produits alimentaires frais et locaux. Cette vague a-t-elle perduré? Consommer local est-il devenu une habitude?

A lire aussi : Pour la vente directe, l’amour dure-t-il toujours?

A Rolle, l’épicerie écoresponsable Il Bio Locale a directemen...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois